SEMELLES, FARTS & CARRES

Semelles

La société Schoop, Suisse, spécialisée dans la projection de métal, prépara en 1916, trois skis, deux en aluminium, l’autre avec une semelle en cuivre pulvérisé. Ils  tester par le Ski Club Bern dans la région de Lenk. Les résultats furent désastreux.

Dans les années 30, de nombreux vernis furent vendus tels qu’Authier Competitor Gold-Yellow, A21, Bercolin, B.S. 33, Colpo, Gsellin, Gsellin-Rapid, Gsellin-Argent, Helva, Hürlimann, Lucendi, Maissen Jaune, Marga, MIWI, Mulik, Olsen, OP1, Piz Sol, Rekord, SKIBO, Skiolin, Skipolin, Skiwa , Rulack, Säntis, TEMPEROL 3 vert ainsi que le graphite, Wessco, Unikum et probablement beaucoup d'autres.

La semelle Beerli aida plusieurs coureurs à gagner aux Jeux olympiques de St. Moritz en 1948. Dans les années 50, Müller (le fondateur de Montana Sport, plus connu sous le nom d’IMS) introduit la semelle en polyéthylène "P-Tex®" pour oxyder la surface (brevet de 1952 du Dr. Kreidl, États-Unis). P-Tex a eu un grand succès.

 

Farts

TOKO, bien connu des skieurs alpins et des skieurs de fond, a été fondé par Jakob Tobler à Altstätten (1916) pour des produits destinés à la chaussure et à la maroquinerie. Son premier produit de ski était Skigliss, un vernis de couleur rouge et Skimont pour les bases de ski vendues sous la marque Toko (1933). Il a été suivi par la cire à frotter 1-3-5 (1940), SKIGLISSIN et Olympiawax Combi bleu-rouge-vert (1948), Paraffin-Skiwax (1969), System 4 (1974), cires chaudes (1975), System Elite (1979), World Cup Wax (1985), Wet Jet et Streamline, premières cires fluorées (1989), Dibloc (1991), Nordlite Molydenum (1996) et HelX (2002). Plusieurs vainqueurs des championnats du monde de ski alpin, nordique et de snowboard se sont appuyés sur Toko. La société a également vendu des skis de fond en bois à partir de 1971 et de la fibre de verre à partir de 1974, tous deux fabriqués en Suède. En 1972, Toko mis sur le marché une fixation alpine magnétique, mais comme elle s’ouvrait de manière peu fiable, elle fut retirée du marché. Toko a été absorbé en 2002 par le groupe Mammut Sports avant de faire partie en 2010 de Swix Sport, une société norvégienne qui propose des produits pour la mise au point de skis et de snowboard ainsi que des accessoires pour les activités de plein air.


Carres


Inventées en 1928, des carres apparurent les années suivantes en acier, en aluminium, en duralumin, en laiton, en celluloïd bleu et même en corne, de tailles et de formes différentes, vissées ou collées, montées sur les semelles ou des côtés de skis. Les plus connus étaient Bleu, Colomb, Jack Ettinger, G. S. Spezial, G. S. Start, Idéal, Lauberhorn, Parsenn, Parsenn +++, Parsenn Firn, Parsenn Schuss, Parsenn Spezial, Rubi, Silberhorn, Spezial, Schuss, Violett, Weisshorn. Les Staub, sans vissse, en acier ou en laiton, étaient soit de conception particulière, soit portés par de petites portées introduites latéralement, les Stäubli d’alu (1934), les bords combinés Bärlocher, le celluloïd violet avec le côté des skis vissés en acier de 5 cm, le Staehli GS, 5 cm avec biseau aigu et languette ne nécessitant qu'une seule vis, considéré comme le meilleur par de nombreux coureurs; le Rominger d'une seule pièce avec une petite surface en acier agrandie de celluloïd bleu (qui fournit des skis plus rapides). Beerli a breveté en 1935 les bords en celluloïd bleu, souvent utilisés pour la reprise du ski, Inter Montana Sport (IMS) vendu en 1972, les droits exclusifs pour les bords fissurés VCE à Olin-Authier.

  • Instagram

© 2017 by Pierre Schneider